Les funérailles anglaises, par Yves Alphé

Au Royaume-Uni, sont organisées plus de 600 000 obsèques chaque année. Il s’agit donc d’un secteur porteur et très dynamique. Yves Alphé vous propose d’en apprendre plus sur les pratiques funéraires outre-manche.

L’organisation des funérailles

Une fois la personne décédée, plusieurs options s’offrent aux proches pour les obsèques de la personne disparue :

Organiser les obsèques à l’aide d’un conseiller funéraire en pompes funèbres via une société spécialisée (ce que fait Yves Alphé à travers Caritas Obsèques à Orléans). L’entreprise se chargera alors de la totalité de l’organisation des funérailles (logistique, matériel, administratif…)

Organiser les funérailles soi-même. Au niveau matériel comme le cercueil ou les fleurs, les proches peuvent faire appel à des pompes funèbres ou un supermarché funéraire. Cette méthode aurait tendance à augmenter puisque les proches optaient en 2014 à 52 % pour celle-ci contre 39% l’année d’avant.

Les organismes de pompes funèbres

Ceux-ci sont classifiés en plusieurs catégories et sont tenus de respecter des codes éthiques et légaux. Le gouvernement doit donc les approuver. On trouve parmi les organismes de pompes funèbres :

 

National Association of Funeral Directors
National Association of Funeral Directors

National Association of Funeral Directors (NAFD). Etablie en 1905, elle compte plus de 3700 sociétés de pompes funèbres au sein du Royaume-Uni. Elle a pour rôle de prodiguer un soutien et conseils aux opérateurs funéraires et aux proches endeuillés.

National Federation of Funeral Directors (NFFD). Cette fédération a lancé en 2014 un formulaire pour les directeurs de pompes funèbres (tel qu’Yves Alphé). Celui-ci vise à promouvoir la transparence des coûts des obsèques et optimiser les ressources dans l’ensemble du marché du funéraire. Ainsi, les consommateurs (proches en deuil) bénéficient d’une vision impartiale des services funéraires disponibles au Royaume-Uni.

Society of Allied and Independent Directors (SAIF). Plus récente (1989), elle représente 870 entreprises funéraires. Son travaille consiste à protéger les intérêts des membres et promouvoir les bonnes pratiques. Elle a également pour particularité de proposer des programmes de formation concernant les normes en vigueur.

British Humanist Association (BHA). Celle-ci comprend d’autres activités civiles telles que les mariages. En faveur de la laïcité, elle se consacre à ceux et celles qui souhaitent organiser des cérémonies sans connotation religieuse. Elle compte en 2012 environ 28 000 membres.

En effet, rappelle Yves Alphé, certains organismes sont davantage orientés obsèques religieuses tandis que d’autres les obsèques laïques comme la BHA évoquée à l’instant.

Quelles entreprises de pompes funèbres?

Comme en France, il existe plusieurs grandes sociétés mais également de plus petites, indépendantes et généralement familiales. Les grands acteurs de pompes funèbres au Royaume-Uni sont Co-operative Funeralcare et Dignity Plc. A elles deux, elles réalisent plus d’un tiers des obsèques annuelles du pays. Funeral Partners est également une grande société. Ainsi, les trois acteurs majeurs regroupent près de 3000 pompes funèbres au total.

Deux grands types de cimetières

On retrouve au Royaume Uni les cimetières municipaux gérés par la municipalité, comme en France, rappelle Yves Alphé, mais pas seulement.

un cimetière privé à Londres
un cimetière privé à Londres

En effet, sachez qu’il existe également des cimetières privés qui appartiennent à des familles, à des entreprises voire même à des sociétés de pompes funèbres. Toutefois, certains de ces cimetières sont accessibles sur demande. En revanche, contrairement à chez nous, il n’y a pas de caveau. C’est pourquoi les défunts sont directement enterrés en pleine terre. Par ailleurs, une sépulture n’implique pas nécessairement une pierre tombale. Elle peut être remplacée par une simple stèle. Par ailleurs, ajoute Yves Alphé, il existe rarement des allées ou des chemins dans les cimetières britanniques : le terrain du cimetière est une vaste pelouse.

Le coût des obsèques

Pour de simples funérailles, il faut compter environ 4300 euros. Pour des obsèques plus élaborées, le prix s’élève à environ 11 600 euros. En revanche, des disparités existent : selon l’emplacement des obsèques, le prix peut fortement varier. Ainsi, les obsèques en Irlande du Nord sont moins onéreuses qu’à Londres par exemple. Les coûts s’expliquent par le prix des funérailles en elles-mêmes comme les prestations des thanatopracteurs ou du maître de cérémonie, les soins apportés au corps, les services administratifs…Des frais supplémentaires viennent s’ajouter comme les fleurs, les frais de transport ou encore les oraisons funèbres. Enfin, des frais annexes peuvent aussi s’appliquer comme l’engagement d’un notaire ou d’un avocat pour gérer les frais de succession prévus dans un testament.

Aides pour le financement des obsèques

Il est possible de bénéficier d'aides pour les obsèques
Il est possible de bénéficier d’aides pour les obsèques

Des aides financières peuvent être versées à certains proches endeuillées pour les aider à financer les obsèques, mais sous certaines conditions, explique Yves Alphé. Toutefois cette aide ne couvre qu’un petit peu plus du tiers du prix total. Il faut pour bénéficier de l’aide de n’avoir qu’un faible revenu pour la personne organisant les funérailles. L’aide au financement concerne la cérémonie, le cercueil, l’enterrement et les fleurs. Au niveau du transport, celui-ci est indemnisé au-delà de 50 km.

Tendances funéraires au Royaume-Uni indiquées par Yves Alphé

Comme en France, la crémation prend de plus en plus d’ampleur. Au Royaume-Uni, elle représente ainsi près de 70% des décès (pour environ 32% en France) alors que dans d’autres pays européens elle représente encore une faible proportion (notamment en Italie et en Espagne environ 15%).
Les obsèques personnalisées semblent être en vogue avec par exemple des thèmes et décorations fidèles à la personnalité et aux goûts du défunt. Les cercueils parfois excentriques ne sont donc pas rares lors des funérailles. Les anglais tendent aussi à s’éloigner de la religion avec des obsèques laïques de plus en plus courantes, rappelle Yves Alphé.

De plus, les nouvelles technologies (tel qu’Internet et plus précisément les réseaux sociaux) sont de plus en plus présentes aux funérailles. En effet, des applications diffusent les obsèques à travers le streaming. Les anglais utilisent également les plateformes d’hommage en ligne.
Enfin, les funérailles écologiques c’est-à-dire soucieuses de l’environnement sont également en augmentation au Royaume-Uni. L’usage de cercueils biodégradables, l’inhumation sans pierre tombale, la plantation d’un arbre en guise de pierre tombale sont des exemples de « green burial » que l’on peut trouver dans le pays.